(LaVieImmo.com) – L’Assemblée nationale a rejeté, vendredi, un amendement déposé par le député PS Christian Eckert sur l’article 10 du projet de loi de finances (PLF) pour 2013, relatif à la fiscalité des plus-values immobilières.

L’amendement, qui avait été validé en Commission, visait à supprimer l’abattement de 20 % que le PLF prévoit d’instaurer pour les plus-values sur transactions immobilières signées en 2013, pour concentrer l’effort budgétaire sur les seules cessions de terrains à bâtir. Christian Eckert justifiait sa proposition par le coût « très important » de l’abattement (« 260 millions d’euros »), qui risque en outre d’entraîner « un effet d’aubaine » sans représenter un réel « effet incitatif sur les ventes et la baisse des prix de l’immobilier ».

Laisser une réponse